L’histoire de la « calçada » portugaise


Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Personne n’est indifférent a « calçada » portugaise, à sa beauté et à cette œuvre unique et si particulière. C’est quelque chose de différent qui orne nos rues un peu du nord au sud du pays. Vous allez connaître ici l’histoire de la « calçada » portugaise.

Rosa dos Ventos

L’histoire de la « calçada » remonte au XVe siècle elle est apparue non seulement dans notre pays au Portugail, mais aussi au Brésil, au Cap-Vert, au Timor, entre autres destinations avec une présence portugaise.

A l’origine de ces « pierres », il peut y avoir une explication très simple et pratique. Pour atteindre la stabilité, les navires à l’époque avaient besoin de poids, alors rien de mieux que de les charger des… pierrex ! Arrivés à destination, les jésuites et les militaires décidèrent d’utiliser cette pierre pour faire des routes.

Cependant, il existe d’autres versions sur l’origine de la chaussée portugaise. Certains prétendent que le trottoir a été créé à cause d’un… rhinocéros ! C’est exact!

L’animal a été apporté d’Orient par Afonso de Albuquerque et offert au roi Manuel II. Le roi adorait le rhinocéros, qu’il appelait Ganga et qu’il « gardait » dans la tour de Belém.

Pour cela le roi ordonna que le sol soit recouvert de pierre, en l’occurrence de granit, qui venait du nord du Portugal et c’est ainsi selon certains, que la « calçada » portugaise est apparue !

Au fil des ans la technique s’est perfectionnée et améliorée, jusqu’à atteindre au XIXe siècle, la formule du célèbre pavé portugais.(a calçada).

Le calcaire blanc et noir a commencé à recouvrir les trottoirs, les places, les petites places et même les œuvres d’art. Avec son agencement, des dessins et des motifs ont été créés, à la fois géométriques et figuratifs.

La capitale est l’un des endroits qui représente le mieux l’art des maîtres pavés, avec de nombreux exemples de pavés portugais, certains avec plus de qualité que d’autres, bien sûr.

C’est en 1842 qu’apparurent les premiers pavés, un groupe de détenus appelés « grilhetas », qui créèrent en 1842 le premier trottoir en calcaire, en l’occurrence à l’intérieur du Castelo de São Jorge où ils étaient détenus.

castelo de sao jorge- Lisbonne

La conception en zigzag a plu à tout le monde et par conséquent, des fonds ont été mis à la disposition du gouverneur des armes du château, Eusébio Furtado, afin que ce groupe de détenus puisse également paver la place do Rossio.

Le travail a été achevé en 1848 et a été nommé Mar Largo, en l’honneur des découvertes portugaises. Le trottoir était rempli de motifs tels que des caravelles, des roses des vents, des coquillages, des poissons, des étoiles et des vagues de l’océan.

Ce type de trottoir existe aujourd’hui dans des destinations aussi variées que le Brésil (Copacabana), Macao, l’Angola, le Mozambique, l’Inde, l’Espagne et les États-Unis d’Amérique.

OS CALCETEIROS
C’est le nom des professionnels qui font ce genre de travail, qui est un art en voie d’extinction. Pour mener à bien ces connaissances, ils doivent maîtriser le placement de la pierre et aussi de la pioche.

Dans le passé, il s’agissait d’une activité très recherchée avec environ 400 représentants dans le pays. Dans la capitale, il y avait même une école formait des gens dans ce domaine.


En 2016 la mairie de Lisbonne a entamé le processus de candidature pour inscrire le pavé portugais au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Ennemi des talons hauts et parfois, un peu glissant, le trottoir portugais est, en fait un symbole national et une œuvre d’art dont les principaux avantages sont qu’il est facile à récupérer et perméable à la pluie, simplifiant l’écoulement de l’eau .

Et du coup nous, en hommage aux « CALCETEIROS » on vous présente la chanson de Jorge Loureiro- Sou Calceteiro !

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Share
<
Ecouter EMP ECOUTER EN MODE PORTUGAL