Une marque portugaise transforme les déchets des plages en chaussures


Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La marque Zouri utilise des déchets de l’océan pour fabriquer des baskets et des sandales. L’idée, née en 2017 à Guimarães, propose des chaussures 100% made in Portugal.

Aucune fabrication avec des matières animales, c’est la préoccupation éthique et environnementale de la créatrice Adriana Mano.

L’idée est venue du rêve de nettoyer l’océan et de la passion pour la mer et l’environnement de la fondatrice. Adriana travaillait déjà dans le secteur de la chaussure lorsqu’elle a décidé de mettre en œuvre le projet utilisant des matières premières naturelles, du liège au caoutchouc, en passant par des matériaux à base de feuilles d’ananas.

En recourant au crowdfunding, Adriana a lancé la chaussure durable issue du plastique collecté sur les plages.

Les chaussures contiennent environ 30% de plastique à 70% de caoutchouc naturel, ce qui équivaut à six bouteilles d’eau en plastique, pour chaque paire de tennis ou de sandales. « Nous avons choisi le caoutchouc naturel parce que c’est le matériau le plus durable pour la fabrication de semelles et qu’il a un impact mineur sur l’environnement. » Le reste de la chaussure est fabriqué à partir de feuilles d’ananas, très robuste. « Cette invention est née dans la recherche d’un matériau de substitution pour la peau », explique Adriana.

Les bouteilles utilisées sont collectées essentiellement sur les plages d’Esposende. Adriana continue de parier sur ce projet, dont le principal défi est de répondre aux demandes reçues.

L’objectif est d’atteindre un public sensible aux problèmes de l’environnement, et en particulier un public végétalien, car «il n’y a pas une très grande offre de chaussures végétaliennes au design attrayant».

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Share
<
Ecouter EMP ECOUTER EN MODE PORTUGAL