Les enfants et les femmes portugaises détenus en Syrie peuvent retourner au Portugal


Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’arrivée au Portugal de femmes et d’enfants portugais emprisonnés dans les camps de détention djihadistes en Syrie se prépare pour le gouvernement portugais et les familles.

Vingt mineurs (les enfants de Portugais qui ont combattu pour le service de l’État islamique) se trouvent dans trois camps de détention pour jiadistes en Syrie. Le gouvernement organise actuellement le rapatriement de ces enfants et de dizaines de femmes également détenues dans ces camps.

Les autorités portugaises ont confirmé l’existence d’au moins 20 enfants portugais ou lusophones répartis dans trois camps de détention: à Roj, Ain Hissa et Al Hol.

Vânia Cheri et Catarina Almeida

Vânia Cheri et Catarina Almeida sont deux des femmes également retenues. Vânia, originaire de Carrazeda de Ansiães, a rejoint la Syrie il y a trois ans avec son mari franco-tunisien et un bébé de quelques mois.

Ils ont eu une autre fille et lorsque l’homme est mort au combat, la Portugaise s’est enfui mais elle a été arrêtée et emmenée dans l’un des camps de détention.

C’est à Roj qu’elle a rencontré Catarina Almeida (47 ans), émigrée en France et avec de la famille à Guarda. Elle explique qu’elle s’est rendu en Syrie pour retrouver son fils, Dylan. Son fils est décédé et la mère a été arrêtée lorsqu’elle a voulu fuir avec son petit fils.

Le gouvernement essaye de rapatrier ces femmes et les enfants pour les emmener au Portugal et toute sécurité.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Share
<
Ecouter EMP ECOUTER EN MODE PORTUGAL