Portugal: Uber sort de la clandestinité

Uber Portugal
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le Parlement portugais a approuvé jeudi une loi encadrant l’activité des sociétés de location de véhicules avec chauffeur comme Uber, qui sortiront du flou juridique dans lesquelles elles opéraient depuis quatre ans, mais qui devront payer une taxe de 5% sur leur commission d’intermédiation.

Le texte adopté jeudi, avec les voix favorables des députés du Parti socialiste au pouvoir et de la principale formation d’opposition de droite, est le résultat d’un processus législatif entamé fin 2016, marqué notamment par le véto apposé à une première version de la loi par le président de la République Marcelo Rebelo de Sousa.

Pour répondre aux réserves du chef de l’Etat, qui avait jugé nécessaire de compenser le fait que le contingent total de taxis soit limité mais pas celui des voitures de location par application mobile, les socialistes ont accepté de taxer davantage Uber et ses concurrents Cabify et Taxify, comme le souhaitait la droite.

Uber a commencé à opérer à Lisbonne en juillet 2014, mais a dû faire face aux protestations des chauffeurs de taxis dans les rues et devant les tribunaux.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*